Menu

Daara J Family livre un spectacle 5 étoiles


Rédigé le Lundi 28 Août 2017 à 17:24 | Lu 81 commentaire(s)



Faada  Freddy et Ndongo D traversent le hall de l’hôtel Pullman à Dakar. Tenues décontractées, mines détendues mais l’attention du duo est déjà sur l'estrade érigée au bout de cet espace où plus de 150 personnes, dopées par des mix alternant Rihanna et David Guetta, attendent les artistes.

À 20 heures, deux heures avant l’arrivée des chanteurs, deux membres de l’équipe Daara  J Family, vêtus de t-shirts portant le nom du groupe, ont fait les réglages voix et instruments.

Entourés de deux choristes, deux guitaristes et d’un batteur, Faada Freddy et Ndongo D commencent le spectacle.

« Dans la salle je reconnais des visages qui sont souvent présents à nos concerts depuis l’époque où nous chantions dans les écoles. Merci pour votre fidélité » dit Ndongo D pendant les salutations faites avec de la musique en fond sonore. Ces phrases marquent le début de la séquence rétro.

Daara J Family remonte le temps en exécutant 8 chansons. Des titres tels « Yalla » publié en 2007 font remuer le public entourant la scène. Des spectateurs surveillés par la sécurité de l’hôtel qui pendant toute la soirée se déploie dans la salle, scrutant fermement  mais sans pour autant refroidir  le public qui a deux souhaits : danser et chanter.

Daara J Family fait bouger les mélomanes en entonnant « Niit » un hymne pour la protection de l’environnement sorti il y a 4 ans.

Puis suivent des titres récents tels que : « African Mousso » publié en mars 2016 sur l’album Foundation. Le clip d’« African Mousso » a été dévoilé en décembre 2017.

 

 

Faada Freddy et Ndongo D prennent le contrôle de la scène et du public. Après la première séquence néo-rétro, place au tableau suivant : le village planétaire. Le continent africain et son histoire sont évoqués.

Ce deuxième tableau est aussi celui pendant lequel les chansons s’allongent. La version studio de « Bayi  Yoon » dure 4 minutes. Mais sur la scène du Pullman, le titre dure 15 minutes et s’orne d’une longue séquence animation riche en coupé-décalé, en sourires épanouis et en déhanchements…

Le public danse, plusieurs hôtesses à l’accueil de l’espace concert aussi. Quant à certains serveurs, ils dégainent leurs smartphones pour immortaliser des séquences du concert. Le personnel de l’hôtel continuant à faire des allers-retours entre la salle, le buffet et la cuisine se baisse quand il passe devant les appareils photo pour éviter d’être dans le champ.

Après l’Afrique, le Sénégal est à l’honneur dans la chanson éponyme : « Partir pour grandir…  Revenir pour bâtir…  Sénégal !!! » scande le public ravi.

 

 

Le concert s’achève après une séquence karaoké pendant laquelle Fadda Freddy descend de la scène pour faire chanter le public d’abord collectivement puis individuellement.

Faada Freddy et Ndongo D quittent la scène après minuit. Les 15 chansons interprétées en live ont ravi les fans. Certains félicitent les artistes qui repartent comme ils sont venus : en marchant dans le hall de l’hôtel Pullman.

musicinafrica




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Novembre 2017 - 11:33 2 Edition : ATELIER SUR L'ENTRETIEN DES CHEVEUX CREPUS

ACTU SHOWBIZ | PEOPLE | VIDEO | EVENTS | People International


Galerie
Keita Balde on Instagram_ _J_arrive _ ------❤️----
IMG-20170706-WA0000
000_ol52d_0

Facebook
Twitter
Mobile
Rss